This article is only available in French.

Anne-Sophie est notre égérie culottée : comédienne, féministe, indépendante, sa bonne humeur est contagieuse et nous sommes fières de vous la présenter à travers un portrait sans filtre, comme nos photos !

En tant que modèle pour notre collection lingerie, peux-tu nous dire ce que la mode représente pour toi ? Est-ce quelque chose qui t’influence dans ton quotidien ?

La mode c’est un vrai moyen d’expression, c’est important pour moi. En général, je joue avec. Je ne pourrais pas suivre la mode comme une modeuse parce que je trouve que ça en devient aliénant à un certain niveau mais en tant que mode d’expression c’est passionnant. J’ai des hanches et des seins donc j’aime bien les coupes qui soulignent la taille, j’aime également m’amuser avec les talons et les chaussures.

Comme tu le sais, Ypsylone est une marque avant tout féministe. Est-ce que tu te dis féministe, depuis quand et pourquoi ?

Je me définis comme féministe depuis toujours parce que je suis une fille ! C’est très important pour moi. Le féminisme est un vrai sujet chez les actrices, il y a une typologie de rôles hyper cruelle. Dans ma vie perso, je le suis également : mes choix, mon corps, les exigences que j’ai par rapport aux garçons. Je me sens très féministe, car pour moi c’est la base.

La « mode féministe » spécifiquement qu’est-ce que ça t’évoque ?

Un peu d’irrévérence, un rapport moins tyrannique et plus doux avec le corps des femmes.

As-tu un conseil à donner aux autres filles pour mieux s’apprécier ?

Comme toutes les filles, j’ai grandi avec un idéal de corps vraiment inexistant. Le seul conseil que j’aurais, c’est de bien comprendre à quel point cet idéal de beauté, le « corps parfait » n’existe pas.

Nous venons de shooter une série avec nos culottes « culottée » et « sans culotte ». Est-ce que tu te sens culottée dans la vie ?

Pas assez. Par certains aspects oui, j’imagine que ça peut être perçu comme ça de l’extérieur : c’était peut-être culotté de faire « SciencesPo «  et finalement devenir comédienne, me lancer là-dedans à 100%… C’est sûr que c’est une certaine prise de risque. Mais je trouve que je ne le suis pas assez malgré tout. Je me discipline pour devenir culottée un peu plus chaque jour !

Série photo réalisée par Florian Beaudenon