Une histoire de sensibilité

Une histoire de sensibilité This article is only available in French. Être sensible aux autres, au beau, au monde. C’est l’histoire de Kenza, marocaine de 26 ans et fondatrice du premier festival culturel israëlo-palestinien. La sensibilité n’est pas une marque de faiblesse, c’est la clef de la créativité. Marie : J’ai fait ta connaissance par le biais d’un ami en commun – qui ne tarit pas d’éloges à ton sujet – et grâce à ton festival culturel israëlo-palestinien. Est-ce que tu peux m’en dire plus sur la manière dont tu as lancé le projet et pourquoi c’est si important pour toi?...

Read More